L'officiel du Growth Hacking ! News Tips & Tools

« Cliquez ici pour maitriser la puissance du Growth Hacking en intégrant notre Hackademy ! »

Comment doper sa viralité sur les réseaux sociaux

 

Les réseaux sociaux font désormais parties intégrantes de notre vie, impossible de faire sans, tout comme notre smartphone…On compte environ 2,307 milliards d’utilisateurs en tout dans le monde, même si ce chiffre est en constante augmentation. On retrouve parmi les principales plateformes sociales Facebook qui demeure le réseaux numéro 1 avec près de 2 milliards d’utilisateurs dans le monde, suivi d’Instagram et ses 700 millions d’inscrits, puis en troisième position : Qzone, le “Facebook Chinois”, avec 653 millions d’abonnés au total. Quant à Twitter, on ne retrouve cette plateforme qu’a la cinquième place du classement avec 330 millions d’utilisateurs (source : Le Blog du Modérateur).

Les réseaux sociaux

Les réseaux sociaux possèdent une telle puissance de portée, qu’ils sont aujourd’hui considérés comme un réel moyen de communication, que ce soit pour une utilisation personnelle ou au service de marques et entreprises. En effet, ils permettent aussi bien pour tout utilisateur lambda de rester en contact avec ses amis, partager des contenus, ou même s’informer, que pour les entreprises de communiquer sur leurs univers, leurs produits et se distinguer de la concurrence, grâce notamment à une stratégie digitale tournée vers les réseaux sociaux et des actions ponctuelles utilisant la viralité que permet le web.

Qu’est-ce que la viralité ?

La viralité est un terme utilisé afin de définir une image ou une vidéo, posté sur les réseaux sociaux ou internet, qui par son contenu créer une réaction en chaîne de partages et réactions (commentaires, retweet, etc.) de la part des internautes l’ayant vu. C’est ce qu’on appelle faire le “Buzz”. Ce qui détermine réellement un contenu viral, est surtout la vitesse à laquelle celui-ci est partagé à travers le web, sur les réseaux, plus le contenu sera partagé rapidement, plus le nombre de vue et l’engagement sera élevé.

On retrouve d’un côté les images qui peuvent être virales, comme les “Mèmes”: images souvent accompagnées d’un texte court et humoristique, les gif ou encore les images tirées de l’actualité et “retouchées” afin de tourner en dérision leurs contenus. Ces posts se retrouvent généralement sur Instagram, Facebook ou Twitter, et c’est à partir de ces supports qu’ils deviennent viraux ou non, grâce aux retweet, partage Facebook et création de hashtags sur Instagram.

Dans un second temps, on retrouve les vidéos qui font également parties des contenus au potentiel viral. A l’origine, c’est sur la plateforme de partage de vidéos “Vines” que cela à débuter, de courtes vidéos (6 secondes max) sont postées puis reprises et partagées sur les réseaux comme Twitter ou YouTube. Ensuite, c’est via Snapchat ou plus récemment Périscope que les vidéos buzz se sont développées.

Quels types de contenus sont les plus viraux ?

Pour l’année 2017, les contenus viraux sont essentiellement des vidéos, des jeux-concours proposés par des marques sur leurs pages, des images de campagne publicitaire inédites et originales.

Comment créer de la viralité ?

Une grande partie de la viralité reste dû au hasard, elle arrive généralement de manière aléatoire, sans que l’on ne s’y attende réellement ! Le but étant que votre contenu soit partagé au plus grand nombre afin de faire parler de vous, en bien si possible !

Il est donc important que votre contenu soit réfléchi et repose sur une stratégie tournée vers votre cible. En somme, vous devez penser à ce que l’internaute souhaite réellement voir défiler sur ses réseaux, et il ne s’agit pas uniquement de contenu à caractère promotionnel, vos internautes veulent pouvoir accéder à des informations de qualités, ainsi qu’à du divertissement. Il est donc important de faire varier vos publications, en alternant les contenus, comme par exemple en postant des images, vidéos, gif ou en créant des jeux-concours permettant à vos abonnés d’être récompensé de leur fidélité !

Afin de mettre toutes les chances de votre côté, quelques astuces peuvent vous aider : d’abord, faites appel à l’émotion ! La joie, la tendresse, un petit chaton dans une situation improbable, la surprise, avec un titre accrocheur comme “Vous n’avez jamais rien vu d’aussi flippant !”, ou même la colère… Rien de telle pour attiser la curiosité de vos internautes et attirer leur attention sur vos contenus. Un ton léger et dynamique peut également permettre de créer un lien de sympathie avec vos internautes, qui reviendront avec plaisir suivre vos contenus.

Pour égayer vos posts et attirer l’œil, il est aussi recommandé d’ajouter des images à vos contenus, en effet, une publication avec un visuel dynamique et pertinent n’aura que plus d’impact en termes d’engagement de vos abonnés.

Lorsque vous publiez sur un blog, ou votre site internet, n’hésitez pas à placer des boutons de partages de manière visible ! Cela incitera d’autant plus les internautes à partager et transmettre le message à leurs contacts.

Il est également important de noter que le potentiel viral d’un contenu dépend du format et de la plateforme sur lequel il est proposé.

Enfin, malgré ces astuces, une grande partie de la viralité d’un contenu dépend du hasard, il est difficilement prévisible et se trouve souvent là où on ne l’attend pas ! C’est notamment, par exemple, le cas pour la vidéo mettant en scène ce jeune garçon filmé en train de raconter une blague de manière spontané “Qu’est-ce qui est jaune et qui attend ? Ben c’est Jonathan” qui fût l’un des succès les plus important en termes de buzz pour l’année 2017 !

L’origine de la viralité

Comme vu précédemment, le buzz ne peut être réellement assuré à chaque fois. Il arrive en général de manière aléatoire. Mais certains facteurs peuvent permettre de facilité et provoquer cette viralité recherchée, que ce soit pour une marque ou un internaute. Il en existe deux particulièrement : les hashtags et l’utilisation des influenceurs.

Les hashtags :

Afin que le buzz puisse se propager, il a besoin de supports virtuels. Ces supports se retrouvent sous la forme des hashtag (#…) qui permettent un référencement, ainsi que la création d’un lien entre les internautes et le contenu viral. Les hashtags sont importants et jouent un rôle capital, c’est pourquoi il est important de biens les choisir, ils doivent être en rapport avec le contenu associé, la marque ou représenter symboliquement le contenu. Ils peuvent ensuite être déclinés sur toute les plateformes sociales : Twitter, Facebook, Instagram, etc. proposant donc une visibilité maximale au contenu.

Les influenceurs : Leader d’opinion sur le web, les influenceurs se comptent parmi les bloggeurs, acteurs, comédiens, humoristes, célébrités, leur avis et leurs actions sur le web face à leurs internautes n’est donc pas négligeable. Plus la communauté de l’influenceur sera grande, plus vous aurez de chance que votre contenu soit vu et devienne potentiellement viral. Il est également nécessaire que les influenceurs aient un lien avec votre activité ou votre contenu, afin de crédibiliser l’information et le rendre attrayant.

Soyez donc attentif quant au choix de vos collaborations !

Cet article est intéréssant ?
1 Étoile2 Étoiles3 Étoiles4 Étoiles5 Étoiles
(Vous n'avez pas encore voté pour cet article.)
1 vote(s), moyenne : 5,00 sur 5

Intégrez notre hackademy d'excellence !

JE M'INSCRIS

Choisissez votre profil et recevez nos
Growth Books et Usecases exclusifs !

About the author

Mariam Ghodbane

Leave a comment: