Dans un contexte grandissant de protection des données personnelles et de la promotion d’un cloud de confiance européen, le Cloud Act marque un retour en arrière et une forme d’ingérence numérique que nul ne peut ignorer.Le 25 mai 2018, le RGPD rentrera en application dans les états membres, et les Etats-unis ont commencé à se préparer à cette nouveauté. Le congrès américain a voté le Cloud Act qui permet à l'administration américaine  d'obtenir les données stockées ou transitant à l'étranger via les opérateurs et fournisseurs de services en lignes américaines qui ont délocalisé à l'étranger leurs productions.   Dans un contexte où la protection des données personnelles est devenu un sujet prépondérant dans l'actualité informatique, le Cloud Act marque un retour en arrière en terme

Abonnez-vous gratuitement à notre magazine pendant la phase de lancement, recevez toutes les infos par email 2 fois par mois et profitez de nos contenus premium.

Abonnez-vous Connectez-vous

Publier un commentaire