Technologie : En exploitant le Machine Learning, des scientifiques de l'Université d'Oxford et de Google Deepmind sont parvenus à ce résultat bluffant. Une équipe composée de chercheurs de l'université d'Oxford et de DeepMind, la filiale de Google spécialisée dans l'intelligence artificielle(IA), a mis au point une application de lecture sur les lèvres présentée comme beaucoup plus performante que les humains. Ils ont entrainé leur réseau neuronal à partir de 5.000 heures de programmes télévisés de la BBC (Newsnight, Question Time, The World Today). L'échantillon contenait 118.000 phrases et 17.500 mots uniques... Lire la suite sur : ZDnet

Abonnez-vous gratuitement à notre magazine pendant la phase de lancement, recevez toutes les infos par email 2 fois par mois et profitez de nos contenus premium.

Abonnez-vous Connectez-vous

Publier un commentaire